9-11 sept. 2015 Paris (France)
Stratégies et reconfigurations de la société civile chinoise locale, entre souci d'autrui et biopouvoir. / Strategies and reconfiguration of local Chinese civil society, between care and biopower.
Verena Richardier  1@  
1 : Triangle : action, discours, pensée politique et économique  (TRIANGLE)  -  Site web
Institut d'Études Politiques [IEP] - Lyon, Université Lumière - Lyon II, CNRS : UMR5206, École Normale Supérieure [ENS] - Lyon, Université Jean Monnet - Saint-Etienne, École Normale Supérieure (ENS) - Lyon
15, parvis René-Descartes - BP 7000 69342 LYON CEDEX 07 -  France

Stratégies et reconfigurations de la société civile chinoise locale, entre souci d'autrui et biopouvoir.

Shen Yuan[1] distingue deux pistes pour discuter de la société civile chinoise. La première met l'accent sur l'augmentation de la construction des organisations sociales chinoises tandis que la seconde est appelée « voie des droits du citoyen ». Notre étude ne sépare pas ces deux pistes mais les relie. En effet, au niveau local, et dans le domaine du soin, notamment de l'aide apportée aux personnes handicapées, la société civile chinoise nous semble émerger à la fois par son intégration dans des structures semi-étatiques et par la revendication de droits par le citoyen, s'autonomisant des institutions officielles. Les citoyens chinois sont pris dans une biopolitique étatique qu'ils arrivent cependant à reconfigurer au niveau local pour répondre à leurs besoins de care dans des mouvements de distanciations et de rapprochement. Cela s'explique notamment par le fait qu'au niveau local, une partie des acteurs du soin en sont également bénéficiaires, sous la forme par exemple d'organisations de personnes handicapées.

Cette problématique sera exploitée par un travail de terrain auprès de la China Disabled Persons' Federation. Deux mois seront passés à Pékin pour étudier la biopolitique et le souci d'autrui imaginés au niveau national puis deux mois seront passés dans le Yunnan pour observer ses reconfigurations locales.

Strategies and reconfiguration of local Chinese civil society, between care and biopower.

Shen Yuan[1] distinguishes two ways to discuss the emergence of China's civil society. The first one focuses on the increasing number of Chinese social organizations while the second one is called the "way of the rights of the citizen." Our study does not separate these two tracks but connects them. Indeed, at the local level and in the field of care -particularly assistance to people with disabilities- Chinese civil society seems to emerge from both its integration into semi-state structures and the assertion of rights by the citizen independently from official institutions. Chinese citizens are then caught in a state biopolitics they succeed to locally reconfigure in order to meet their care needs in a general movement of distancing and rapprochement. This can be explained by the fact that at the local level part of the care actors are also beneficiaries like for example disability organizations.

This issue will be addressed during field work with the China Disabled Persons' Federation. Two months will be spent in Beijing to study biopolitics and care as planned at the national level and then two months will be spent in Yunnan to observe its local reconfigurations.


[1] Shen Yuan, Vers les droits du citoyen, la défense des droits des propriétaires comme mouvement citoyen dans la Chine contemporaine, in La nouvelle sociologie chinoise, Roulleau-Berger, L., Guo, Y., Li, P., Liu, S., & Collectif. (2008). Paris: CNRS.



  • Poster
e
Personnes connectées : 1 Flux RSS