9-11 Sep 2015 Paris (France)

Panels and speakers > Speaker list > Zhou Mingchao

Les « nongmingong » face à l'école urbaine / The « nongmingong » confronted with urban schools
Mingchao Zhou  1@  
1 : Laboratoire de théorie du droit, Aix-Marseille Université
-

Résumé :

Basée sur une enquête ethnographique dans une école primaire urbaine destinée à l'accueil des enfants de nongmingong à Hangzhou, notre intervention propose une étude sur les mécanismes de la légitimation des inégalités scolaires : Comment cette ségrégation scolaire parvient-elle à s'instaurer au nom d'une certaine notion du bien public, véhiculée par la politique éducative et dont les nongmingong (et leurs enfants potentiellement) incarnent l'antithèse ?

Nous tentons de discerner cette notion du bien public et les formes concrètes de sa mise en œuvre dans l'espace scolaire à partir de la relation entre les enseignants issus des classes moyennes urbaines et les parents d'élève travailleurs migrants. Nous assistons à l'élaboration d'un algorithme qui considère la mixité dans l'espace scolaire entre les élèves urbains et les enfants de nongmingong comme étant nuisible à la qualité d'enseignement des écoles publiques urbaines. Les enseignants interprètent et opérationnalisent cette notion du bien public qui disqualifie les nongmingong, ce qui se traduit par la production d'une éthique professionnelle spécifique (par exemple en se donnant une image bienveillant et même de sauveur de ces enfants bon sauvages des mauvais milieux) et par un mode d'implication dans leur travail allant au-delà des relations pédagogiques. Les parents d'élèves sont conscients des normes dominantes et tentent d'y résister ou de négocier avec l'institution scolaire pour s'en sortir.

Abstract : 

Based on an ethnographic research conducted in one of the urban primary schools for « children of nongmingong » in Hangzhou, this paper explores the mechanism for the legitimation of educational inequality : How did this school segregation be established in the name of a certain conception of common good, which was conveyed by education policies and whose antithesis was embodied by the group of nongmingong (and potentially their children) ?

This paper probes into the relationship between urban middle-class teachers and migrant parents, in order to understand this conception of common good and to discern the concrete and practical modalities of its implementation in schools. An algorithm could be noticed, which considered the mix between urban students and « children of nongmingong » as detrimental to the quality of education in urban public schools. Teachers interpreted and operationalized this conception of the common good which disqualified nongmingong. It was reflected by the way they were involved in their work and their specific professional ethics (For example, by giving themselves a benevolent image, and even that of being the savior of their students viewed as « noble sauvages »). Parents were aware of the dominant norms and tried to resist or negotiate with the educational institution.


e
Online user: 2 RSS Feed