9-11 Sep 2015 Paris (France)

Panels and speakers > Speaker list > Cousin Saskia

Description de l'atelier / Panel description
Caroline Bodolec  1@  , Alexandra Galitzine-Loumpet  2@  , Saskia Cousin  3@  , Anne-Christine Trémon  4@  
1 : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine  (UMR 8173)  -  Website
Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine
190-198 avenue de France 75244 Paris -  France
2 : ANR Espaces de la Chine en Afrique  (EsCA)  -  Website
Fondation Maison des sciences de l'homme
Fondation Maison des sciences de l'homme 190 avenue de France 75013 Paris -  France
3 : Centre d'anthropologie culturelle  (CANTHEL)  -  Website
Université Paris V - Paris Descartes : EA4545
45 rue des Saints-Pères 75270 Paris cedex 06 -  France
4 : Laboratoire d’anthropologie culturelle et sociale  (LACS)  -  Website
Anthropole - CH-1015 Lausanne - Suisse  -  Suisse

La montée en puissance de l'intérêt des Etats et des communautés locales pour le patrimoine culturel immatériel (PCI) comme pour les autres dispositifs de l'UNESCO signale les enjeux que cristallisent désormais les différentes acceptions de la notion de patrimoine et les recompositions des paradigmes « tradition » et « modernité » afférants. De nouveaux acteurs émergent, à l'instar de la République populaire de Chine, et plus généralement se met en place ce que l'on pourrait appeler une « géopolitique du patrimoine ». Dans la suite de rencontres tenues dans le cadre des activités de l'ANR «Espaces de la culture chinoise en Afrique » depuis 2012, ce panel voudrait continuer à croiser (re)constructions, implications et recompositions des processus de patrimonialisation entre la Chine et différents pays africains aussi bien que dans les communautés diasporiques, de même que l'élaboration de nouveaux modèles.

Increasing State and local community interest in Intangible Cultural Heritage (ICH) highlights, as with other UNESCO programmes, the stakes that now crystallize different acceptations of the notion of heritage and the recomposition of related “tradition” and “modernity” paradigms. New players like the Popular Republic of China are emerging, and what might more generally be referred to as a “geopolitics of heritage” is taking form. Following the seminars held under the auspices of the ANR “Chinese Cultural Spaces in Africa” activities since 2012, this panel aims both to continue to share the (re)constructions, implications and recompositions of processes of patrimonialization in China, various African countries and their diasporic communities and to elaborate new models. 


e
Online user: 2 RSS Feed