9-11 Sep 2015 Paris (France)
"Le retour du Japon?” : Les perspectives d'une grande stratégie japonaise à une époque de “déplacement du pouvoir” (Power shift)“Japan is Back”(?): Looking at the Prospects for Japanese Grand Strategy in an Era of Power Shift
Thomas Wilkins  1@  
1 : University of Sydney  (USYD)  -  Website
room 330 merewether bld H04 university of sydney -  Australie

Cette présentation examine les perspectives d'un nouveau rôle du Japon sur la scène interna-tionale à partir des déclarations, largement répercutées par la classe politique japonaise, du premier ministre Abe Shinzo. Bien que les plans de M. Abe soient en premier lieu orientés vers la relance de l'économie (“les trois flèches”), Tokyo fait également entendre une voix de plus en plus forte dans les domaines de la politique étrangère et de la défense. Sans nier l'im-portance de l'“Abenomics”, cette présentation analyse la manière dont la politique japonaise s'adapte à un déplacement global et régional du pouvoir dans lequel les États-Unis ne jouis-sent plus d'une prédominance unilatérale et où la Chine et d'autres pays voisins montent en puissance, révélant ainsi les faiblesses du Japon. Celui-ci doit faire face à des pressions terri-toriales et mémorielles ainsi qu'à des manoeuvres géopolitiques et géostratégiques qui l'amè-nent à adopter une attitude plus assurée, qualifiée par certains de “nationaliste”. Bien que cer-tains éléments attestent d'une certaine amplification des sentiments nationalistes et patrio-tiques au Japon, cette présentation soutient que la politique japonaise ne peut être considérée comme un simple retour au “militarisme” mais constitue, ainsi que le montre la doctrine du réalisme, un ajustement raisonnable à une dynamique de déplacement du pouvoir et à un envi-ronnement de sécurité nationale de plus en plus imprévisible et menaçant.


This paper takes Japanese policy pronouncements from PM Shinzo Abe, which have been echoed throughout the Japanese establishment, at face value and considers the prospects for a renewed role on the international stage for Japan. While Abe's plans are primarily geared to strategies for economic recovery – ‘the three arrows' – Tokyo has also become increasingly strident in terms of foreign and security policy. Whilst recognising the importance of “Abe-nomics”, this paper is concerned with how Japanese statecraft is adapting to an era of power shift both globally and regionally in which the United States no longer enjoys unilateralist dominance, and an aggrieved ‘rising China' (and other neighbours) continue to press Japan on all fronts for weaknesses. Faced with such pressures over territory, historical memory and geopolitical/geostrategic manoeuvring, Japan is taking a more assertive posture, which has been dubbed by some as ‘nationalist'. Though there certain elements of greater national-ist/patriotic sentiment in Japan, this paper will argue that Tokyo's policies should not be con-flated and confused with some kind of return to ‘militarism', but as Realist theory demon-strates, sensible adjustments to shifting power dynamics and an increasingly unpredictable and possibly threatening external security environment.


e
Online user: 110 RSS Feed