9-11 Sep 2015 Paris (France)
La présence culturelle de la Chine au Bénin : un modèle pour l'Afrique ? / Chinese Cultural Presence in Benin: A Model for Africa?
Kathryn Batchelor  1@  , Catherine Gilbert  2@  
1 : University of Nottingham  -  Website
University Park, Nottingham, NG7 2RD -  Royaume-Uni
2 : University of Nottingham

L'avenir de la dynamique sino-africaine sera déterminé de plus en plus par les interactions des individus sur le terrain. La présence culturelle joue un rôle essentiel dans la sensibilisation des peuples africains à la diversité culturelle chinoise et aide à dissiper les mythes qui sont présentement en circulation, aussi bien qu'à panser les blessures qui ont déjà été infligées par l'engagement économique intense de la part de la Chine avec beaucoup de pays africains. Cette intervention cherche à explorer les images de la Chine et de la culture chinoise que les institutions officielles sont en train de promouvoir, se concentrant en particulier sur le cas du Bénin. Le Bénin a été un des premiers pays à accueillir un centre culturel chinois, avec aussi un Institut Confucius bien-établi qui vient d'introduire une licence professionnelle en études chinoises. De cette manière, le Bénin représente un modèle clé pour comprendre l'interaction culturelle entre les deux régions.

Basée sur un travail de terrain mené en janvier 2015 et sur une étude d'un an portant sur la production et l'échange culturels, cette communication examinera les images que la Chine vise à transmettre et les limitations potentielles qui influencent la réception de ces images au niveau local. Nous fournirons une analyse des activités organisées par ces espaces culturels, de la couverture médiatique de ces activités, et des réactions officielles et individuelles afin de mesurer à quel point les acteurs sont engagés dans une interaction culturelle significative. En situant les activités au Bénin dans le contexte élargi de la stratégie chinoise pour la promotion de sa culture et de sa langue à l'étranger, cette analyse aidera à développer une compréhension plus approfondie de la nature des relations sino-africaines. 

 

The future of Sino-African dynamics will be determined more and more by the interactions of people on the ground. Cultural presence plays a vital role in sensitising African peoples to the diversity of Chinese culture and dispelling many of the myths that are currently in circulation, and also in healing some of the wounds that have already been inflicted by intense Chinese economic engagement with many African countries. This paper will explore the images of China and Chinese culture being promoted through official institutions, with a specific focus on Benin. Home to one of the oldest Chinese Cultural Centres in the world and a well-established Confucius Institute that has recently begun offering a full Licence in Chinese Studies, Benin represents a crucial model for understanding cultural interaction between the two regions.

Based on fieldwork conducted in Benin in January 2015 and a year-long survey of cultural production and exchange, this paper will examine the images that China seeks to convey and the potential limitations affecting how these images are actually received on the ground. We will provide an analysis of the activities of these institutional spaces, the coverage of such activities in the local media, and official and individual reactions to them in order to gauge the extent to which people are engaging in meaningful cultural interaction. By setting the activities in Benin in the context of the broader Chinese strategy of promoting its culture and language abroad, this analysis will help to develop a deeper understanding of the nature of Sino-African relations.

 


e
Online user: 1 RSS Feed