9-11 Sep 2015 Paris (France)
L'héroïne et les téléspectatrices : analyse de discours à partir d'une série télévisée et des messages des téléspectateurs
Hiroko Oshima  1@  
1 : UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT  (Université Paris Diderot - Paris 7)
MENESER
16, rue Marguerite Duras 75013 PARIS -  France

Dans cette étude, nous allons présenter notre analyse linguistique portant sur la série télévisée Kekkon shinai (Je ne me marie pas) et sur l'ensemble des messages envoyés au site de cette série par les téléspectateurs. L'héroïne de cette série est une femme de 35 ans qui veut se marier mais n'y parvient pas. Elle travaille avec un contrat à durée déterminée dans une agence de voyages. Sa situation délicate apparaît de façon évidente à travers les paroles de son entourage, qu'elles lui soient adressées directement ou qu'elles soient prononcées en son absence. Elles la blessent, la stigmatisent et l'excluent, de diverses manières. Nous voudrions donc clarifier la nature de ces paroles et la manière dont elles sont exprimées, tout en les mettant en rapport avec les normes et les idées reçues qu'impose la société japonaise aux femmes. Cependant, la transmission des idées, à travers la mise en scène organisée par deux scénaristes, se fait de manière pluriaspectuelle. Par conséquent les téléspectateurs reçoivent, consciemment ou inconsciemment, diverses idées en même temps. Nous voudrions également étudier ce processus complexe de transmission et de réception des idées dans certaines scènes de cette série. L'héroïne, insouciante au début, souffre de sa situation et se débat pour trouver sa propre vie. Nous analyserons cette évolution de l'héroïne et la fin de cette série sur deux plans: intentions des scénaristes d'un côté et réception et évolution des téléspectatrices de l'autre.


e
Online user: 6 RSS Feed