9-11 Sep 2015 Paris (France)
La performance de la Nation : personnages et corps féminins dans les récits de la Partition / Performing the Nation : Female Characters and Bodies in Partition stories
Anne Castaing  1@  
1 : THALIM
CNRS : UMR7172

Bien que tardive, la question féminine est également au coeur du projet de relecture de l'histoire de la Partition engagée par les Subaltern Studies. Les travaux de Menon et Bhasin (1998) comme ceux de Butalia (1998) ou Das (1996), par exemple, visent en effet à restaurer le rôle fondamental mais occulté des femmes dans l'histoire de la Partition, en tant que victimes mais également en tant qu'actrices. Néanmoins, une lecture genrée de l'histoire de l'Inde permet également de souligner la façon dont la question des femmes dans la Partition se situe au coeur d'enjeux familiaux, communautaires et surtout nationaux, où le corps féminin est érigé en métaphore de la patrie dont la pureté doit être protégée en priorité. Cet article a pour objet d'interroger ces postulats à la lumière de récits littéraires de la Partition où les personnages féminins sont centraux. Il vise à souligner les processus et tentations idéologiques à l'oeuvre dans l'écriture de la Nation et la politisation du féminin dans le projet national. La question du genre permet donc de mettre en évidence la façon dont elle traverse inévitablement l'écriture de l'Histoire, et notamment de l'Histoire de la guerre et de la violence quand des facteurs territoriaux sont en jeu. Si, comme l'écrivent Bhasin et Menon, la fiction comme source historique alternative parvient à tisser une histoire sociale de la Partition, comme on témoigne son usage croissant par les historiens des Subaltern Studies , cet article vise également à signaler les intentions politiques et idéologiques relayées par la littérature, apte tant à déconstruire qu'à nourrir les grands récits de la Nation. 

Even though belated, women's issue is also at the heart of the Subaltern Studies agenda regarding the re‐reading « against the grain » of India's Partition. The work of Menon and Bhasin (1998), Butalia (1998) and Veena Das (1996), for example, aim indeed at highlighting the critical but mainly untold role of women in the history of Partition, as victims but also as agents. A gendered reading of India's History also underlines the way women's issue in Partition is at the heart of major family, community and especially national issues, where the female body is erected as a metaphor the Nation whose purity has to be protected. This paper aims at questioning this premise in the light of Partition fictions where female characters are central. It highlights the ideological process at work in the writing of the nation and the politics of womanhood in the national agenda. The gender issue thus allows to underline the way it nurtures the writing of History, and notably the History of war and violence where territorial issues are at stake. Whereas fiction as an alternative source can reveal a social history of Partition, as shown by major Subaltern Studies work, this paper also intends to highlight the politics of Partition fictions, which can both deconstruct and nurture Nation's grand narratives.


e
Online user: 1 RSS Feed