9-11 Sep 2015 Paris (France)
Photographies de la Chine en Espagne au début du XXème siècle / Photographs of China in Early 20th Century Spain
Xavier Ortells-Nicolau  1@  
1 : Universitat Autònoma de Barcelona. Inter-Asia (CERAO)  (UAB)  -  Website
Grupo de Investigación INTER ASIA Departament de Traducció i d'Interpretació Despacho: K/1018 Edifici K Campus de la UAB 08193 Bellaterra (Cerdanyola del Vallès) Barcelona SPAIN -  Espagne

Dans le processus d'historicisation du régime visuel contemporain, l'histoire de la photographie et ses pratiques associées prend une importance croissante. En tant que produit de l'innovation technologique et scientifique, ainsi que de la circulation à travers des canaux impérialistes, coloniaux et commerciales, les circonstances de l'évolution de la photographie sont étroitement liées au développement de la modernité à niveau globale. En contribuant à la compréhension de ces phénomènes, la recherche sur la photographie de et en Asie Orientale rajoute de la complexité à l'historiographie –essentiellement eurocentrique– du moyen, et met en lumière les flux de personnes, la connaissance et les capitaux qui caractérisent le développement des nouveaux médias visuels. La participation de l'Espagne dans la circulation émergente d'images de la Chine est un aspect peu étudié de l'articulation visuelle de la Chine à l'échelle internationale. En partant de l'Europe, mais en même temps dans une position périphérique par rapport aux puissances impérialistes du début du XXème siècle, l'étude des différents agents qui composent dans le cas espagnol ce que James Hevia a appelé le "complexe photographique" (depuis les caméras et leurs équipements jusqu'à la théorie optique, les technologies de reproduction et les archives, ainsi que les photographies et les objets photographiés) offre une contribution précieuse à la compréhension des dynamiques géopolitiques qui affectent le développement technologique, culturel et politique dans une perspective transnationale qui place la Chine dans une position centrale.

In the process of historization of the contemporary visual regime, the history of photography and its associated practices has acquired a growing importance. As an outgrowth of technological and scientific innovation, and the circulation along the imperialist, colonial and commercial channels, the circumstances of photography's development are closely linked with the development of global modernity. Contributing to the understanding of these phenomena, research on photography in East Asia brings complexity to the—generally Eurocentric—historiography of the medium, and throws light on the flows of people, knowledge, and capital that characterized the development of new visual media. The participation of Spain in the emerging transnational circulation of images of China is an understudied aspect of the international visual engagement with China. As part of Europe yet in a peripheral position with respect the rising imperialist powers of the early 20th century, the study of the different agencies that inform what James Hevia terms the “photography complex” (from the cameras and their equipment to optic theory, from technologies of reproduction to archives, in addition to the photographs and objects photographed), offers a valuable contribution to the understanding of the geo-political dynamics affecting technological, cultural and political development from a transnational perspective that brings China center stage.


e
Online user: 64 RSS Feed