9-11 Sep 2015 Paris (France)
La souffrance comme moyen d'accusation et les défenseurs de la créativité de l'Extrême-‐Orient / Suffering as a mean of accusation and the advocates of creativity in the Far East
Francis O'shaughnessy  1@  
1 : Université du Québec à Montréal
UQAM C.P. 8888, succ. Centre-ville Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA -  Canada

Du point de vue d'un artiste occidental qui est allé à maintes reprises en Extreme-Orient, les motivations de création d'artistes de l'Asie de l'Est et du Sud-Est qui se nourrissent trop souvent du concept de la souffrance en performance, sont analysées. En nous penchant sur des oeuvres précises de l'histoire de l'art, nous tenterons de comprendre pourquoi le performeur subversif persiste à faire des déclarations d'amour aux mouvements dépressifs de notre époque; ce qui le confine à diffuser dans sa création artistique son insatisfaction permanente par rapport aux injustices historiques, économiques, politiques et socioculturelles. Pour d'autres, l'art ne se limite pas au discours pessimiste de la vie, c'est pour cette raison qu'ils cherchent à s'éloigner du modèle dominant de la souffrance. Par l'intermédiaire de ses actions, ils suggèrent une « modification » dans la logique de l'écosystème de la performance afin de générer un art proactif. Défenseurs de la créativité, ces artistes s'efforcent de contribuer à la « resingularisation » du processus identitaire de la performance en adoptant de nouvelles possibilités d'existence (motivations, comportements et manières d'être). Ils essaient d'introduire une approche performative qui transmet la volonté de vivre des expériences qui ne tombent pas dans l'imitation des images que la société nous impose.

The creative motivations of the East Asian and Southeast Asian artists will be analyzed from the point of view of an occidental artist who went many times in the Far East. These performers too often rely on the concept of suffering in their acts. Specific artworks will be studied in order to understand why the insurgent performer keeps glorifying the depressive atmosphere of our era, which forces him/her to project in its artistic creation its relentless discontent related to historical, economical, political and socio-cultural injustices. However, other artists do not limit their discourses to pessimism and, for that reason, they move away from the dominant model of suffering. Through their actions, they propose a change in the logical ecosystem of performance art, in order to generate a proactive form of art. These advocates for creativity strive to re-acknowledge the concept of identity in performance art through new possibilities of existence (motivations, behaviors and attitudes). They try to introduce a performative approach that rejects the simple imitation of the images imposed on us by society, and rather celebrate the will to live and create new experiences.


e
Online user: 1 RSS Feed