9-11 Sep 2015 Paris (France)
L'art contemporain chinois ou le manifeste d'une construction identitaire en marche? / Chinese contemporary art – The expression of a process of identity construction ?
Armelle Chandellier  1@  
1 : Centre d'Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques  (CESSMA)  -  Website
Université Paris VII - Paris Diderot, Institut de Recherche pour le Développement - IRD (FRANCE)
Université Paris Diderot, Bât. Olympe de Gouges, case postale 7017, 75205 Paris cedex 13 -  France

L'art contemporain chinois est un véritable dilemme culturel. Avec la globalisation, les questions soulevant la notion d'identité nationale (essence chinoise) prennent une place de plus en plus centrale et l'emportent sur les critères de contemporanéité. De 1978 à aujourd'hui, l'art contemporain chinois a évolué d'une de-chineseness à une re-chineseness, en d'autres termes, il a traversé un processus historique de de-contextualisation et de re-contextualisation (Liu Yuedi, 2011). De manière intéressante, alors que l'art chinois se développe de façon synchronique avec l'art global, le concept de chineseness gagne en importance.

Totalement assujetties au dogmatisme marxiste, la production et la consommation de l'art chinois n'ont pas été indépendantes pendant la majeure partie du XX° siècle. Toutefois, la fin de la Révolution Culturelle et la politique de réformes initiée par Deng Xiaoping impliquent une renaissance de l'art chinois. La séparation avec une politique centralisée, une économie planifiée, une hégémonie culturelle, détermine largement le développement de la scène artistique qui s'ouvre de nouveau à l'Occident.

Les méthodes utilisées prennent à la fois leurs sources dans la sinologie et dans l'histoire de l'art. Le sujet est abordé d'un point de vue culturel, historique, politique et social alors nécessaires pour une meilleure compréhension de cette réévaluation identitaire opérée par les artistes chinois dans un contexte de mondialisation.

 

Chinese contemporary art is a cultural dilemma. In this new era of globalization, issues raising the notion of national identity (Chinese form) become increasingly important and prevail over contemporaneity criteria. From 1978 to today, Chinese contemporary art has evolved from de-chineseness to re-chineseness, to put it simply, it has undergone a historical process from de-contextualization to re-contextualization (Liu Yuedi 2011). Interestingly, while Chinese contemporary art develops synchronously with international art, the concept of chineseness has becoming increasing fundamental.

Entirely victim of Marxism dogmatism, the production and the consumption of Chinese art have not been independent during most of the twentieth century. However, the end of the Cultural Revolution and the policy reforms initiated by Deng Xiaoping involved a renaissance in Chinese art. The separation with a centralized policy, cultural hegemony, planned economy, largely determines the development of the Chinese art scene that opens again to the West.

The methods take both their sources in Sinology and History of art. The subject is approach from a historical, political, social, cultural point of view so necessary to a better understanding of this identity reassessment made by Chinese artists in a context of globalization.

 



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed