9-11 Sep 2015 Paris (France)
Clusters de villages de métier et d'entreprises : économies d'échelles, bassins de main-d'oeuvre et gouvernance environnementale (comparaison Inde Vietnam) - Craft villages and enterprises clusters: economy of scales, pool of labour and environmental governance (India and Vietnam cases)
Sylvie Fanchette  1@  , Kamala Marius  2@  
1 : Institut de Recherche pour le Développement  (IRD)  -  Website
Institut de Recherche pour le Développement, Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ministère des Affaires étrangères et européennes
Adresse du siège - Le Sextant 44, bd de Dunkerque, CS 90009 13572 Marseille cedex 02 -  France
2 : Université Bordeaux 3
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

 

 

Dans les régions très peuplées de l'Inde et du Vietnam, l'industrie et l'artisanat se développés en parallèle à l'agriculture très intensive. Les petites entreprises sont fréquemment organisées en cluster, systèmes de production localisés intégrant des ateliers de tailles et de statut variés. Ils allient mécanisation et travail manuel et occupent au sein d'une longue chaine de production une main-d'œuvre nombreuse aux savoir-faire diversifiés. Ouverts sur l'économie monde, ces clusters très flexibles se recomposent et tentent d'intégrer des chaînes de valeur de plus en plus complexes. Si en Inde la petite industrie est organisée par spécialisation et selon les castes, au Vietnam, c'est le village qui permet de regrouper les artisans et de créer de la cohésion sociale.

Cependant, l'agglomération de la population et la pression sur les ressources portent atteinte à l'environnement et à l'organisation sociale de la collectivité. Le caractère encore rural de nombreux de ces clusters limite leur encadrement par des services techniques à même d'imposer des normes de production. La cohésion sociale très forte de ces systèmes de production localisés se confronte aux logiques administratives de l'Etat et pose le problème de leur durabilité.

Cette communication propose de comprendre en quoi les densités de population contribueraient à maintenir ces clusters en marge des métropoles et quelles sont les conditions de leur durabilité environnementale à travers une étude comparée des clusters au Tamil Nadu (Inde) et dans le delta du fleuve Rouge (Vietnam).

 

In the densely populated regions of India and Vietnam, industry and crafts have been developed simultaneously with intensive farming. Small businesses are often organized in clusters, localized production systems incorporating workshops of various sizes and status. They combine mechanization and manual work and employ a large workforce with diverse skills involved in a long production line. Open to the world economy, these very flexible clusters are recomposed and try to integrate increasingly complex value chains. If small industry in India is organized by Specialization and castes, in Vietnam, the village is the social unit that brings together artisans and creates cohesion.

However, the agglomeration of population and pressure on resources affect the environment and the social organization of the community. The more rural nature of many of these clusters limits their supervision by technical services able to impose standards of production. The very strong social cohesion of these localized production systems confronts the administrative logic of the state and endangers their sustainability.

This communication aims to understand how high population densities help to maintain these clusters on the margins of cities and what are the conditions of their environmental sustainability through a comparative study of clusters in Tamil Nadu (India) and in the Red River Delta ( Vietnam).


e
Online user: 1 RSS Feed