9-11 Sep 2015 Paris (France)
La diplomatie coercitive de la Chine en mer de Chine du Sud (China's "Dialing up and dialing down coercive diplomacy")
Lan Anh Nguyen Dang  1@  
1 : Fakultät Wirtschafts und Sozialwissenschaften, Hamburg Universität  -  Website
Von-Melle-Park 9 20146 Hamburg -  Allemagne

Au cours des 5 dernières années, les tensions concernant la souveraineté territoriale et les droits maritimes en mer de Chine du Sud captivent l'attention régionale et internationale et démontre que la Chine occupe une place primordiale avec une puissance montante avec des capacités militaires croissantes. Pour maintenir ses affirmations et intérêts, la Chine a entrepris la diplomatie coercitive en mer de Chine méridionale. Dans le débat sur la posture récente de la Chine, dessinant le réalisme structurel, la plupart des chercheurs cherchent à comprendre les aspects de cette escalade et des activités risquées sans précédent et attribuent l'assertivité de la Chine à sa poursuite de l'influence et de l'hégémonie régionale. Les autres observateurs libéraux s'efforcent d'expliquer les mouvements et des efforts de celle-ci pour calmer ses relations avec l'ASEAN et avancent l'idée que l'interdépendance économique joue un rôle important pour empêcher et adoucir le conflit. Cette communication s'efforce de comprendre la nature de la conduite de la Chine à travers l'adoption de la perspective de gestion et de négociation des crises. Elle analysera les trois aspects : la persuasion, l'accommodement et de la coercition qui sont les trois composants fondamentaux de la stratégie de négociation des crises, appliqués pour comprendre celle de la Chine en mer de Chine du Sud durant 5 ans. La communication argumente que la tendance à utiliser cette stratégie va se poursuivre comme la façon chinoise de négocier avec la région afin que son affirmation et ses intérêts maritimes en mer de Chine du Sud soient acceptés. 

Over the past five years, tensions over territorial sovereignty and maritime rights in the South China Sea have captured a great regional and international attention given fact that China -

a rising power with growing military capabilities is the key player. To assert its claims and interests, China has undertaken some called them “tailored coercion” with a pattern of “dialing

up and dialing down coercive diplomacy” in the South China Sea. In the debate on China's recent posture, drawing on structural realist perspective, most of scholars who focus on

discerning “dialing up” and “unprecedented risk-taking” aspects attribute Chinese assertive behaviour to the country's pursuit of influence and regional hegemony. Other liberalist observers

try to explain China's moves and efforts to soothe relations with ASEAN and believe that increasing economic interdependence plays an important role in restraining and dampening

tendencies toward conflict. The paper however will try to capture the nature of Chinese behaviour by adopting the perspective of crisis management and crisis bargaining. The paper will

analyse three aspects of persuasion, accommodation and coercion, which are three basic components of a crisis bargaining strategy and apply to understand that of China in the South

China Sea during the past five years. It argues that the trend of “dialing up and down” will continue as so far it appears to be an effective way for China to bargain with the region to accept

its maritime claims and interests in the South China Sea.



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed