9-11 Sep 2015 Paris (France)
L'enseignement de langue nationale chinoise comme outil de construction idéologique - Chinese national language teaching as a tool of ideological construction
Manon Laurent  1@  
1 : Centre d'Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques  (CESSMA)  -  Website
Université Paris VII - Paris Diderot, Institut de Recherche pour le Développement - IRD (FRANCE)
Université Paris Diderot, Bât. Olympe de Gouges, case postale 7017, 75205 Paris cedex 13 -  France

Notre recherche a pour objectif de mieux comprendre comment l'État chinois investit l'enseignement de la langue nationale afin de légitimer sa structure actuelle et de renforcer la cohésion sociale. Cette relation entre l'État et l'enseignement de la langue nationale comme outil de diffusion idéologique a été peu étudié en général et en particulier dans le contexte chinois. Le yǔwén语文est l'enseignement de la langue écrite et orale, mais aussi celui de la langue et de la culture chinoise comme l'indique l'ambiguïté de ces deux caractères. À travers le mandarin les jeunes chinois apprennent à maîtriser des formes de pensée et des catégories de vocabulaire qui façonnent leurs représentations du monde. Apprendre « Parti Communiste Chinois » en cours d'histoire ou de politique et non plus en cours de mandarin change la valeur symbolique que les jeunes chinois confèrent inconsciemment à ces mots. Notre communication portera sur les relations entre le discours de l'État chinois et l'enseignement du mandarin comme vecteur de construction identitaire. Elle se fonde sur l'analyse qualitative et quantitative de manuels d'enseignement du mandarin datant des années 1980 et nos jours. Nous chercherons à définir les orientations et les prescriptions du discours politique de l'État chinois et appréhender les slogans des dirigeants successifs de la Chine contemporaine. Cette recherche explore également comment l'État chinois et le Parti Communiste s'emparent de l'enseignement de la langue comme un outil de légitimation de son pouvoir.

 

Our study is aimed at better understanding how the Chinese State is committed in the teaching of the national language in order to legitimize its current structure and reinforce social cohesion. The relation between the State and the teaching of the national language as an ideological tool has been scarcely studied in general and in particular within the Chinese context. The yǔwén语文 is the teaching of written and oral language, as well as the teaching of language and culture as shown by the ambiguity of the two characters. Through mandarin, young Chinese learn to master thoughts frameworks and vocabulary categories that will shape their representations of the world. To learn “Chinese Communist Party” in History or Political class and no more in mandarin class changes the symbolic value that young Chinese imparts to those words. Our oral presentation focuses on the relationships between the Chinese State's discourse and the teaching of mandarin as identity construction medium. It is based on the qualitative and quantitative analysis of mandarin textbooks from the 1980s until nowadays. It intends to define the guidelines and the requirement of the Chinese State's political discourse and better apprehend the slogans of successive Chinese leaders. It also explores how the Chinese State and the Communist Party seize the mandarin language teaching as a tool to legitimize its power.



  • Poster
e
Online user: 3 RSS Feed