9-11 Sep 2015 Paris (France)
La Chine comme bailleur réémergent: une analyse de l'aide au développement chinoise à l'Afrique / China as a (Re)emerging Donor: An Analysis of Chinese Development Aid to Africa
Anna Katharina Stahl  1@  
1 : Collège d'Europe, EU-China Research Centre  -  Website
Dijver 11 8000 Bruges -  Belgique

The rise of emerging economies has important consequences for development aid in general and development assistance in Africa more specifically. Due to their unprecedented economic growth, emerging countries like China, India and Brazil have started to build new types of South-South partnerships with African developing countries. Within the group of so-called “emerging donors”, China – due to its unique economic and geographical situation – plays the most prominent role. Unlike the other emerging donors, Africa represents the main destination of China's aid. Although China's engagement in Africa expanded considerably after the establishment of the Forum on China-Africa Cooperation (FOCAC) in 2000, Sino-Africa relations are not a recent phenomenon. Already during the Cold War period the Chinese government provided aid to various African countries. Hence, China is not a new actor in Africa, but rather a “(re)emerging” donor in Africa. Against this background, this paper provides a detailed analysis of Chinese development aid to Africa. In addition to examining the overall structures and modalities of Chinese foreign aid, the paper provides specific insights into contemporary Sino-African relations. Moreover, it positions China's development assistance to Africa within the broader international development framework, namely the UN led post-2015 development agenda and the Global Partnership for Effective Development Cooperation initiated under the DAC.

La place grandissante des pays émergents entraine des conséquences importantes pour l'aide au développement en générale et le développement de l'Afrique plus particulièrement. Suite à leur remarquable croissance économique, des pays émergents comme la Chine, l'Inde et le Brésil s'engagent de plus en plus dans des nouvelles formes de coopération Sud-Sud avec des pays africains. Parmi ces soi-disant bailleurs émergents, la Chine occupe une position particulière à cause de son poids économique et sa place géographique. Contrairement aux autres donneurs émergents, la majorité de laide de la Chine est destinée à l'Afrique. Alors que la présence chinoise en Afrique a augmenté considérablement après l'établissement du «Forum Chine- Afrique” (FOCAC) en 2000, les relations sino-africaines ne sont pas un phénomène récent. Déjà durant la période de la guerre froide le gouvernement chinois a fourni de l'aide à différents pays africains. Par conséquent, la Chine n'est pas un acteur nouveau en Afrique, mais plutôt un bailleur qui resurgi sur le continent. Dans ce contexte, cet article fournit une analyse détaillée de l'aide chinoise à l'Afrique. Outre une étude des structures et modalités de l‘aide chinoise, l'article donne un aperçu des relations sino-africaines contemporaines. Par ailleurs, l'article positionne l'aide chinoise à l'Afrique dans le cadre plus large de la coopération international au développement, notamment de l'agenda de développement pour l'après-2015 de l'ONU et le partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement élaboré sous l'égide du CAD.



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed