9-11 Sep 2015 Paris (France)
Description de l'atelier / Panel description
Justine Romolacci Velay  1@  , Jean Baffie  1@  , Michel Dolinski  1@  
1 : Institut de recherches asiatiques  (IrAsia)  -  Website
CNRS : UMR7306, Aix-Marseille Université - AMU
​3, place Victor Hugo F-13331 Marseille Cedex 3 -  France

Les entreprises en Asie du Sud-Est sont majoritairement créées par des entrepreneurs chinois. Aujourd'hui, en Europe et notamment en France, les commerces tenus par des Chinois de la diaspora sont également de plus en plus nombreux. Les Chinois issus de différentes vagues migratoires créent de plus en plus de commerces à différentes échelles. En outre, les secteurs d'activités de ces membres actifs de la diaspora se diversifient considérablement.

Lors de cet atelier, nous proposons dans un premier temps de mettre en avant les différents secteurs d'activités occupés par ces Chinois d'Asie du Sud-Est et d'Europe. Ainsi, nous verrons quel domaine d'activité est privilégié par ces commerçants. Nous nous questionnerons sur le choix d'investissement dans un secteur d'activité plutôt que dans un notre. Nous verrons que ce choix peut varier en fonction d'une part du pays d'installation et d'autre part des origines régionales de ces patrons chinois.

Dans un second temps, il s'agira de voir si la présence sur plusieurs générations pour certains entrepreneurs dans le pays d'accueil entre en ligne de compte dans les critères de choix de l'activité professionnelle.

Puis, nous définirons les différentes étapes et stratégies de ces entreprises familiales — qui sont largement centrées sur le cercle familial plus ou moins élargi, mais qui tendent à s'ouvrir vers d'autres groupes — en contexte diasporadique.

Enfin, nous nous poserons la question du devenir des sommes accumulées par ces patrons : usage local, réinvestissement en Chine... 

 

Southeast Asian companies have been, for the majority of them, created by ethnic Chinese entrepreneurs. Nowadays, in Europe, and especially in France, Chinese companies of different sizes owned by ethnic Chinese are increasingly numerous. Furthermore these busisesses of diaspora's active members have rapidly and significantly diversified.

This panel intends to highlight the different branches of industry and commerce occupied by the ethnic Chinese in Southeast Asia and Europe. Thus, we can identify which specific sector is favored by the ethnic Chinese entrepreneurs. We will question the choice which determinates an investment in a specific sector rather than in another, already having in mind that this choice can change according to the country of settlement for instance and, -or-, the Chinese owner's regional origin in China.

Secondly, we will ask ourselves whether the settlement in the host country for several generations in some cases can be considered as a selection criterion of the business activity. Then, we will define the different steps and strategies of a family-owned business: do companies remain centered on family group – more or less extended – or do they tend to open up to others groups - in a diasporical context. Finally, we will consider the wealth accumulated by these entrepreneurs: expenses of daily living, reinvestment in China or elsewhere in the world... 



  • Poster
e
Online user: 18 RSS Feed