9-11 Sep 2015 Paris (France)
Mémoire de la guerre de Corée et façonnement de l'identité coréenne ; Korean War and Memory in the Forging of National Identity
Jae Yeong Han  1@  
1 : Centre d'histoire de l'Asie contemporaine  (CHAC)  -  Website
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Institut Pierre Renouvin — CHAC 1 rue Victor Cousin 75005 Paris -  France

Résumé de la communication

Pendant les derniers siècles, la mémoire collective coréenne a été construite pour souligner l'identité nationale contre les invasions étrangères et pour renforcer l'unité coréenne contre la fraction nationale. Mais l'identité et l'unité coréennes ont été mises à l'épreuve par la division de la Corée en 1945 et par la guerre de Corée (1950-1953) qui a laissé une trace indélébile dans la mémoire des Coréens. Pour soigner les plaies mémorielles de cette guerre, chacune des deux Corées s'appuyait sur la gloire de la guerre de Corée comme éléments essentiels de sa propre identité nationale, mais le processus de la sélection des éléments historiques et mémoriels de cette guerre a au contraire creusé le fossé entre les populations des deux Corées.

De nos jours, 65 ans après le déclenchement de la guerre de Corée, cette guerre reste toujours au cœur de la définition de l'identité nationale de chacune des deux Corées. De plus, la guerre de Corée constitue la base de l'identité nationale des nouvelles générations sud-coréennes et nord-coréennes qui ne connaissent cette guerre que par la commémoration, par l'éducation nationale et par les médias. Les nouvelles générations coréennes, pourront-elles finalement se libérer de la mémoire de cette guerre ancrée dans l'identité coréenne ? Pour une éventuelle réunification coréenne, une nouvelle définition de l'identité coréenne libérée de la guerre de Corée sera un enjeu important.

 

Abstract:

Historically, the collective Korean memory has been constructed to underline a national identity against foreign invasions and to reinforce Korean unity against national division. But identity and Korean unity have been sorely tested by the division of Korea in 1945 and most importantly by the Korean War (1950-1953) which has left an indelible trace in the memory of the Korean people. To heal the fractured memory of this war, each of the two Koreas has stressed the glory of war as a necessary element of its national identity. However, the process of selection of the elements required to make up an accurate historical reflection of the war has differed and so broadened the chasm between the people of North and South.

Today, some 65 years after the war's breakout, the Korean War still remains the defining core of what we refer to as national identity, even though the generation of Koreans who can contribute direct personal experience to the elements of memory, is diminishing. We see too that the Korean War also forms the foundation of national identity for the new generations of South and North Koreans who have only learned about the war through commemorative events, public education and the media. We ask whether this new generation of Koreans will be able to liberate itself entirely from a learned memory of this war, so closely bound to Korean identity. We argue that such a liberation would be an essential step towards any hope of an eventual redefinition of identity and a Korean reunification.



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed