9-11 Sep 2015 Paris (France)
La science-fiction nord-coréenne entre nationalisme grand spectacle et liberté littéraire / North Korean Science-Fiction between nationalist spectacle and literary freedom
Benoît Berthelier  1@  
1 : Yonsei University  -  Website

Introduite en Corée du Nord dans les années 50 par le biais de traductions soviétiques, la science-fiction y est longtemps restée un genre mineur de la littérature enfantine avant de connaître un véritable essor à partir de la fin des années 80. Ma communication tentera d'étudier ce récent développement de la science-fiction nord-coréenne en relation avec les transformations politiques et sociales qu'a traversé le pays ces trente dernières années.

Basé sur les doctrines du réalisme socialiste, la littérature nord-coréenne répond d'abord à une réalité sociale et à des impératifs politiques. L'intérêt croissant pour la science-fiction peut ainsi premièrement s'expliquer par l'apparition d'une classe moyenne d'ingénieurs et de techniciens et une rhétorique de modernisation par la science. Mais si la littérature de science-fiction reflète bien la vision scientiste et anthropocentrique du développement au cœur de l'idéologie officiel du Juche, elle entre également en débat avec la conception capitaliste et individualiste de la science. Les œuvres de science-fiction nord-coréenne interroge ainsi en permanence la logique de la découverte et les structures du travail scientifique, mettant à mal les archétypes du génie et de la science pure.

L'une des particularités de la science-fiction nord-coréenne tient en effet dans sa capacité au dialogue et son ouverture vers l'extérieur. Le soutien même que lui apportent les autorités de ce pays trop souvent (et trop rapidement) qualifié de « royaume ermite » se fait en toute connaissance de la popularité croissante du genre dans le reste du monde. Cette volonté politique de construire une littérature de « niveau mondial » dans un but de prestige national a ainsi permis aux auteurs de science-fiction d'introduire de nouveaux motifs et de nouvelles techniques narratives empruntées à des œuvres étrangères, qu'elles soient littéraires ou cinématographiques. Suspens, explosions, complots, érotisme et exotisme : la science-fiction nord-coréenne offre ainsi à ses auteurs et lecteurs un vaste éventail de récits spectaculaires et une fenêtre sur le monde.

Introduced in the 1950's through the translations of Soviet works, science fiction in North Korea long remained a minor genre of children's literature before it started receiving considerable attention at the end of the 1980's. This paper will attempt to analyze this recent development of North Korean sci-fi, in relationship with the political and social transformations that the country underwent over the past thirty years.

Based on the doctrine of socialist realism, North Korean literature has always developed in response to political imperatives and social reality. The growing interest for science fiction can thus first and foremost be explained by the birth of middle class of engineers and skilled technicians as well as by the authorities' rhetorical calls to an accelerated modernization through science. However, if this science-fiction literature does indeed reflect the scientist and anthropocentric vision that lies at the core of the official Juche ideology, it also aims at offering a counter narrative to the capitalist and individualistic views of science. North Korean sci-fi constantly discusses the structure of scientific work and the logic of discovery, undermining archetypes of “genius” and “pure science”.

Indeed, North Korean sci-fi is particular for its ability to engage in debate and its openness to the world outside the Korean peninsula. And even the support that the North Korean authorities have offered in order to develop the genre is linked to their awareness of the growing popularity of science-fiction across the globe. This political quest for national prestige through the construction of a “world level” literature has allowed North Korean writers to introduce new motifs and new narrative techniques borrowed from foreign works, may they be literary or cinematographic. Suspense, explosions, conspiracies, eroticism and exoticism: North Korean sci-fi offers both its authors and readers a wide array of spectacular stories and a window to the outside world.


e
Online user: 260 RSS Feed