9-11 Sep 2015 Paris (France)
Description de l'atelier / Panel description
Gwennaël Gaffric  1@  , Duquenne Cécile, Florine LeplÂtre, Benoît Berthelier@
1 : IETT
Université Jean Moulin Lyon 3

FR
Introduite en Asie par l'intermédiaire de traductions à la fin du dix-neuvième siècle, la science-fiction fut contemporaine de bouleversements sociaux, historiques et culturels importants. Toutefois, sa réception (et parfois sa traduction et sa création) par les élites intellectuelles de l'époque n'ont pas fait l'objet d'un grand nombre d'études. La science-fiction asiatique étant actuellement en plein essor (popularité des mangas SF, émergence de jeunes auteurs populaires, nombreuses traductions dans des langues européennes et prix littéraires internationaux...), il est nécessaire aujourd'hui de proposer une réévaluation de la vitalité et de l'histoire d'un genre longtemps négligé par les études littéraires et l'historiographie.

Comment tisser d'une part des liens entre la naissance et le développement de la science-fiction en Asie et la croyance dans le mythe du Progrès, l'« occidentalisation », le scientisme et l'anthropocentrisme et d'autre part, leur remise en cause, plus contemporaine, qui tend au contraire à réévaluer les illusions d'un progrès scientifique illimité en imaginant un futur nettement plus pessimiste et critique de ces mythes du début du XXe siècle ? En d'autres termes, comment les utopies et les dystopies de la science-fiction en Asie accompagnent les fantasmes, les espoirs et les craintes des sociétés et des époques dans lesquelles elles sont produites ? Comment comprendre le renouveau récent de la science-fiction à la lumière des nouveaux défis mondiaux de notre temps (globalisation économique, crise environnementale, terrorisme mondial...) mais aussi à l'aune des contextes locaux des pays concernés (la catastrophe de Fukushima au Japon, l'ouverture économique récente de la Corée du Nord, la Chine post-maoïste...) ?

À travers des exemples issus de Corée du Nord, du Japon et de Chine, depuis le début du XXe siècle à l'aube du XXIe siècle, ce panel se proposera d'examiner l'introduction et l'évolution de la science-fiction en Asie, non seulement en tant que genre littéraire, mais aussi en tant que moyen unique de réfléchir sur le passé, le présent et, plus encore, le futur de l'Asie et du monde.

ENG
Introduced in Asia via translation in the late nineteenth century, science fiction has been contemporary with major social, historical and cultural upheavals. However, its reception (and sometimes its translation and its creation) by the intellectual elites of the time had often been overlooked. Since Asian science fictions are now booming (popularity of SF manga, emergence of popular young SF authors, numerous translations into European languages), it appears necessary today to observe the vitality and the evolution of a genre that has long been undervalued by scholars in both literary and historical fields.

How to make links between, on the one hand, the development of early Asian science fiction and the belief in the myth of Progress, the “westernization”, the scientism and the anthropocentrism and on the other hand, its contemporary counterpart: its way of questioning the illusions of an unlimited scientific progress by imagining a far more pessimistic future. In other words, how utopias and dystopias of science fiction in Asia are dragging the fantasies, the hopes and the fears of the societies and the eras in which they are produced? How to link today's renewal of Asian science fiction with the global challenges of our time: economic globalization, environmental crisis, global terrorism...) and also with local contexts (the Fukushima disaster in Japan, the recent economic opening of North Korea, post-Maoist China...)

Through concrete examples coming from North Korea, China and Japan, this panel aims to examine the introduction and the development of science fiction (from early twentieth to twenty-first century) in Asia, this panel aims to give an insight on the evolution of East Asian science fiction, not only as a literary genre, but also as a means of speculative reflection on the past, the present and even more, the future of both Asia and the world

 



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed