9-11 Sep 2015 Paris (France)
Travailler avec des enfants qui grandissent et des familles en mutation dans la Chine urbaine : réflexion sur une relation ethnographique au long cours / Doing research with growing up children and changing families in urban China: reflexivity on a long-term ethnographic relationship
Gladys Chicharro Saito  1, 2@  
1 : Université Paris 8, Laboratoire EXPERICE
Université Paris VIII Vincennes-Saint Denis : EA3971
2 : Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative  (LESC)  -  Website
CNRS : UMR7186, Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense
21 Allée de l'université F-92023 92023 NANTERRE CEDEX -  France

En 2001 j'ai débuté dans le cadre d'un doctorat une recherche ethnographique dans la ville nouvelle de Langfang (province du Hebei). Bénéficiant d'une situation privilégiée, à mi-chemin entre Pékin et Tianjin, Langfang qui n'était encore qu'un bourg de province dans les années 50 et 60 est aujourd'hui devenue une agglomération de plus de 700 000 habitants. J'y ai commencé mes recherches au sein d'une école élémentaire municipale, puis j'ai progressivement suivi les enfants dans les différents lieux qu'ils fréquentaient (en particulier leurs familles, mais aussi les lieux de loisirs, de cultes ou de consommation) interrogeant la question de la transmission dans un contexte de profondes mutations. Depuis lors je continue régulièrement de revenir sur ce terrain, afin de suivre sur le long terme certains de ces « enfants » appartenant à la première génération des enfants uniques devenus, pour certains, parents aujourd'hui, ainsi que leurs familles. Je m'interrogerais ici sur cette recherche au long cours, et les relations de terrain qui s'établissent et évoluent ainsi, entre une chercheuse et les membres de familles, qui grandissent, vieillissent et changent de statut et de génération parallèlement. Si au début de mes recherches, je pouvais être perçue comme une enfant (n'étant pas encore mariée, ni mère), travaillant avec des enfants, ce n'est désormais plus le cas. Comment cela influe-t-il sur mes recherches sur les transformations vécus par les familles, les relations intergénérationnelles et la place des enfants dans la société chinoise aujourd'hui ?

In 2001 I started my PhD with an ethnographic research in the new city of Langfang (Hebei Province). Located between Beijing and Tianjin, Langfang has experienced a very fast growth since the eighties. I started my research in a municipal elementary school, and then I gradually followed the children in the different places they use to be (of course their families, but also religious, leisure or consumption places), questioning transmission process in a context of huge mutations. Since then I regularly return to Langfang, to follow the becoming of these "children" belonging to the first only children generation, who for some of them are already parents today, as well as the becoming of their families. In this paper I will analyze this long-term research, and the evolving fieldwork relationships between an ethnographer and family members, who grow up, grow old and can experience the change of their status and generation simultaneously. At the beginning of my research, I could be seen as a child (as I was not yet married, nor mother), working with children, it is no longer the case. How does this affect my research on the transformations experienced by families, intergenerational relationships and the place of children in Chinese society today?


e
Online user: 2 RSS Feed