9-11 Sep 2015 Paris (France)
Les maisons de retraite dans l'espace shanghaien : au croisement d'enjeux historiques, institutionnels et individuels// Elder homes in Shanghai urban space : from historical development to institutional and individual issues
Justine Rochot  1@  
1 : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine  (CECMC-CCJ)  -  Website
CNRS : UMR8173, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
54, Boulevard Raspail - 75006 PARIS -  France

 

Alors que les plus de 60 ans ont dépassé en 1999 les 10% de la population chinoise globale – catégorisant de fait le pays comme « société vieillissante » – Shanghai a opéré cette transition démographique dès 1979, faisant ainsi de cette métropole un espace pionnier d'expérimentations pour penser l'adaptation urbaine aux besoins et à la prise en charge de la population âgée, dans un contexte de bouleversement des structures familiales et des représentations morales. 

Cette intervention se propose de revenir sur le cas particulier du marché des maisons de retraite à Shanghai. Ces institutions, développées par le régime communiste dès les années 1950 pour subvenir aux plus démunis (les wubao), ont en effet été contraintes de repenser leur population cible dans les années 1980, pour répondre à une demande croissante d'institutions spécifiquement dédiées à la prise en charge – notamment médicalisée – des personnes âgées. Aujourd'hui, avec plus de 600 institutions, c'est presque 3% des plus de 60 ans à Shanghai qui habitent dans ces institutions, soit trois fois la moyenne nationale. Il s'agira de revenir sur la diversité d'acteurs et le parc immobilier qu'un tel développement a dû mobiliser, sur l'évolution et la spatialisation de ces institutions ces vingt dernières années, ainsi que sur les effets de l'état actuel du marché sur les vécus concrets de la vie en institution.

-- 

 In 1999, China turned into an “ageing country”, as its population above 60 years-old officially exceeded 10% of the overall Chinese population: however, Shanghai had already undertook that demographic transition back in 1979, therefore making the city a pioneer space of experimentations concerning the way to adapt urban space to the needs and care of its elderly population, in a context of major changes affecting family structures and moral representations.

My presentation aims at examining the specific case of the Shanghai elder home market. First developed nationwide by the Communist regime in the early 1950s for the poorer and lonelier fringe (the wubao) of its population, these institutions were constrained to think over their target population in the 1980s, so as to respond to a growing demand of institutions, mostly in urban areas, dedicated to the care – and specifically the medical care – of the general elderly. Today, with more than 600 elder care institutions in Shanghai, around 3% of the population above 60 lives in these institutions, which represents thrice the national average. This presentation will first present the diversity of the social actors and the real estate market which has participated in the making of the actual elder home market. I will also examine the evolution and spatialization of these institutions in the past twenty years, as well as the effect of the current institutional offer on the concrete experience of the elderly residents themselves. 



  • Poster
e
Online user: 7 RSS Feed