9-11 Sep 2015 Paris (France)
- L'école française du roman policier au Japon : le rôle de la traduction dans la construction du genre - autour de Hisao Jûran (1902-1957), auteur et traducteur - The French School of the Detective story in Japan: the role of translations in the construction of a literary genre – about Hisao Jûran (1902-1957), author and translator
Cécile Sakai  1, 2@  
1 : Centre de recherches sur les civilisations de l'Asie orientale  (CRCAO)  -  Website
Université Paris Diderot - Paris 7
52, rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris -  France
2 : Université Paris Diderot, UFR LCAO  (UPD LCAO)  -  Website
Université Paris Diderot Paris 7
Université Paris Diderot, Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013, Paris, France. -  France

La littérature policière représente un genre majeur de la littérature populaire au Japon et connaît un succès ininterrompu depuis les premières publications, d'abord adaptées d'œuvres occidentales dans les années 1890. C'est aussi et parallèlement un genre éminemment méta-littéraire, qui installe au cœur de la fiction les variations infinies du « pacte de lecture ». Les éléments de ce dispositif : crime, mystère, suspense, enquête, élucidation ont été élaborés tout au long de décennies d'adaptations, de traductions, puis d'œuvres originales japonaises, devenues canoniques – à leur tour traduites aujourd'hui en langues occidentales.

Modèles anglo-américains et modèles français ont joué un rôle considérable dans cette histoire singulière. Ici nous nous intéresserons à la seconde vague de l'influence française, portée par un « passeur » remarquable, Hisao Jûran (1902-1957), dans l'entre-deux-guerres japonais. En 1937, ses adaptations de la série Rouletabille, créée par Gaston Leroux, ont suscité un engouement certain et un regain d'intérêt pour le style français : classique dans l'importance accordée à l'élucidation scientifique des crimes, moderne dans l'hybridation des genres, entre le roman d'aventures et le roman policier. Ici nous examinerons particulièrement le cas du Mystère de la chambre jaune (1907) dans sa version japonaise, en interrogeant la portée de « l'énigme en chambre close », figure récurrente et emblématique du genre policier.

 

The field of Detective story is nowadays a major category of popular fiction in Japan, since the first publications in the 1890's, which were adapted from novels published in Europe and the United States. This genre is also a strong meta-literary genre, introducing infinite variations of the « reading pact ». Canons concerning crime, mystery, suspense, investigation, elucidation, have been constructed through decades of novels adapted, translated and finally created as originals – being in turn translated into foreign languages.

English-American models and French models did have a large influence on this history. We shall focus here on the second current of influence, i.e. the adaptations in 1937 of Gaston Leroux's Rouletabille series, by an outstanding « passeur »: Hisao Jûran (1902-1957). He contributed largely to the reevaluation of the French style, a combination between orthodox attempts for scientific approaches, and modernity, consisting of the hybridation between the Detective novel and the Adventure novel. We shall here examine precisely Jûran's translation into Japanese of Le mystère de la chambre jaune (The Mystery of the Yellow Room, 1907), investigating the scope of the « locked room mystery », as a recurring and representative topic of the genre in general.

 



  • Poster
e
Online user: 15 RSS Feed