9-11 Sep 2015 Paris (France)
Description de l'atelier / Panel description
Carine Henriot  1, 2@  , Sophie Buhnik  3@  , Chun-Ya Liu  4@  , Justine Rochot  5@  
1 : Pôle de recherche pour l'organisation et la diffusion de l'information géographique  (PRODIG)  -  Website
École Pratique des Hautes Études [EPHE], Université Paris VII - Paris Diderot, Université Paris IV - Paris Sorbonne, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, CNRS : UMR8586, Institut de recherche pour le développement [IRD] : UR215
PRODIG - 2 rue Valette - 75005 Paris -  France
2 : Université de Technologie de Compiègne  (UTC)  -  Website
Université de Technologie de Compiègne : EA7284
rue du Dr Schweitzer Compiègne, 60200 FRANCE +33 3 44 23 44 23 -  France
3 : C.R.I.A., UMR 8504 Géographie-cités  -  Website
Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne
13 rue du Four 75006 Paris -  France
4 : Géographie-cités  (GC)  -  Website
CNRS : UMR8504, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
13 rue du Four - 75006 Paris -  France
5 : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine  (CECMC-CCJ)  -  Website
CNRS : UMR8173, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
54, Boulevard Raspail - 75006 PARIS -  France

Les villes d'Asie orientale ont connu une croissance d'autant plus spectaculaire que les Etats où elles se situent ont formulé une volonté de rattrapage économique via la modernisation de leur appareil productif et de leurs infrastructures urbaines. Cette modernisation s'est opérée selon des temporalités différentes : années 1950 pour Tōkyō ou Ōsaka, 1970 pour Hong Kong, Séoul ou Taipei, 1990 pour Pékin ou Shanghai. La croissance démographique accompagnant ces processus a stimulé une demande en logements et en équipements auxquels les autorités centrales et locales ont répondu directement ou en concertation avec des groupes privés. Aujourd'hui, les principales villes des pays d'Asie orientale ont atteint un statut de métropole globale et tentent de s'ériger en exemples d'innovation urbaine. Mais dans un contexte où la globalisation économique questionne la validité de leurs modèles de développement hérités, ces villes doivent aussi faire face aux coûts environnementaux et sociaux engendrés par leur période de croissance accélérée. Au-delà de leurs spécificités, ces villes ont en commun d'être soumises au défi de leur vieillissement humain, matériel et symbolique, qui les distingue des métropoles d'Asie du Sud.

Ce panel s'intéresse aux réponses que les acteurs des villes d'Asie orientale apportent à ces défis, à l'épreuve de la production de logements ou de quartiers résidentiels. Longtemps abordée sous l'angle de la pénurie, la question du logement se pose désormais aussi en termes d'adaptation des espaces bâtis aux attentes de populations socialement différenciées ou de préservation de l'accès des seniors aux aménités urbaines.

- Gouvernance de la (dé)croissance urbaine à travers la définition des politiques de logement, acteurs et réglementations ;

- Composition et distribution des logements comme reflet de divisions socio-spatiales et de mutations démographiques, économiques et sociales ;

- Adaptation des programmes de logement aux enjeux de la transition démographique et urbaine ;

- Choix résidentiels des citadins âgés.

In North-East Asia, urban growth has been all the more striking that the developmental states governing them wanted to catch up with industrialized countries by modernizing their economy and infrastructures. The rhythms of this modernization were varied : surging in the 1950s for Japanese cities, in the 1970s in Taipei, Seoul and Hong Kong, in the 1990s in Beijjing and Shanghai. High demographic growth has accompanied this process, entailing a demand for housing and facilities, to which public authorities variably answered, directly or in conjunction with private corporations. Nowadays, North-East Asia's main cities have reached a global city status and claim to become models of innovation for emerging countries. But they also have to cope with the environmental and social impacts left by their former or still ongoing period of growth, while globalization processes question the relevance of the Asian developmental state model. Beyond their specificities, these cities must face the repercussions of their rapid demographic aging, infrastructural aging and symbolic obsolescence : it is a common challenge that distinguishes them from South-East Asia's expanding metropolises.

This workshop focuses on the ways central, local, community stakeholders and inhabitants answer to the challenges of aging, through the lens of housing transition. For a long time, housing issues in North-East Asia have been addressed mainly from the standpoint of housing shortage, but now, adapting the supply to the needs of socially diversifying inhabitants or maintaining elderly access to urban resources have become critical.

- The rescaling governance of urban (de)growth through the redefinition of housing policies, regulations and stakeholders coalitions

- Housing types and their distribution as a reflection of intra-urban dynamics

- The implications of demographic and urban transition on housing programmes

- The housing choices of aging urban population.

 

References :

J.Doling, R.Ronald, 2014. Housing East Asia : Socioeconomic and Demographic Challenges, Palgrave Macmillan.

T.H.Fu, R.Hughes, 2009. Ageing in East Asia: Challenges and Policies for the Twenty-First Century, Routledge.



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed