9-11 Sep 2015 Paris (France)
Sources périphériques : les archives d'une autre histoire locale (Peripheral sources: another archive for local history)
Thi Hai Nguyen  1@  
1 : Centre d'Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques  (CESSMA)  -  Website
Université Paris Diderot - Paris 7
Université Paris Diderot, Bât. Olympe de Gouges, case postale 7017, 75205 Paris cedex 13 -  France

En s'éloignant de Hanoï, Cao-Bang, comme les autres provinces frontalières du nord, a été classée la région la plus lointaine et la plus insalubre par les souverains vietnamiens, donc les mandarins nommés ne voulaient pas y aller. Jusqu'au XVIIe siècle, ils restaient dans la région intermédiaire pour administrer Cao-Bang de loin. C'est pourquoi l'influence du pouvoir central s'était estompée. L'administration confucéenne a été imposée pas à pas dans les structures locales, mais, elle s'était modifiée afin de s'adapter à la situation de l'arrière-pays montagneux et barbare. Le souverain devait accepter les privilèges des chefs autochtones pour bien contrôler la frontière en maintenant ses prérogatives comme les éléments symboliques, dont le payement d'un tribut est un exemple représentatif. Cependant, le degré d'influence du pouvoir central sur les régions montagneuses n'a pas été identique tout au long de l'histoire et selon les facteurs géographiques, politiques, socio-économiques, etc. Pour cette raison, des études approfondies sur l'histoire locale sont nécessaires. Peut-on écrire l'histoire d'une région en marge à partir de sources connues alors qu'elle n'apparaît dans l'histoire générale du Vietnam qu'accessoire aux événements qui se déroulent dans les deltas ? Quelles sources va-t-on chercher pour explorer cette histoire ?

(Being far from Hanoi, as other northern border provinces in Vietnam, Cao Bang was considered by Vietnamese kings as the most remote and the most insalubrious region where appointed mandarins did not want to go. Until the seventeenth century, they stayed in the intermediate region to govern Cao Bang at a distance. Therefore, the influence of the central government in this region was feeble. The Confucian administration was introduced gradually into the local administrative systems, however, it was modified to adapt to the situation of the mountainous and savage hinterland. The sovereign had to accept indigenous leaders' privileges to better control the border and to keeps its prerogatives as symbolic elements, tribute payment is a representative example. Nevertheless, the degree of the influence of the central government in mountainous areas hasn't been identified in the long history according to geographical, economical, social, historical and political factors, etc. For this reason, profound research on local history is needed. Could we write a history of a marginal area from official sources in which this remote region was only mentioned when it related to an event which took place in the plain? Which sources could we find to discover history of the border land?)



  • Poster
e
Online user: 3 RSS Feed