9-11 Sep 2015 Paris (France)
Du « 3ème sexe » au « retour » d'une éducation différenciée à travers les manuels d'éducation à destination des jeunes parents en Chine/ From a « third sex » to the « return » of a differentiated education, through educative textbooks designed for young parents in China
Gladys Chicharro Saito  1, 2@  
1 : Université Paris 8, Laboratoire EXPERICE
Université Paris VIII Vincennes-Saint Denis : EA3971
2 : Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative  (LESC)  -  Website
CNRS : UMR7186, Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense
21 Allée de l'université F-92023 92023 NANTERRE CEDEX -  France

 

Entre 2001 et 2006, mes recherches comme celles d'autres auteurs (notamment Vanessa Fong) montraient que la politique de l'enfant unique avait entraîné dans les familles urbaines une redéfinition des attentes à l'égard des filles et des garçons. Celles-ci tendaient en effet à se rapprocher, puisque les garçons devaient être « aussi sérieux et appliqués que des filles » et les filles « aussi ambitieuses que des garçons » pour réussir scolairement et professionnellement afin d'assurer l'honneur et l'avenir financier de leur famille. J'émettais alors l'hypothèse d'une identité de troisième sexe accessible à cette génération d'enfants uniques. Or aujourd'hui on assiste au contraire à la réapparition d'un discours bien plus sexiste, notamment à travers les publications de manuels à destination des jeunes parents leur expliquant comment bien éduquer, spécifiquement un garçon ou une fille. Je m'interrogerai donc dans cette présentation sur cette évolution rapide et paradoxale.

 

From 2001 to 2006 my research, as others (like Vanessa Fong's) pointed out that the only child policy had changed families' expectation towards girls and boys. Boys should be “as serious and studious as girls” and girls should be “as ambitious of boys” to succeed both in schools and professionally. I then assumed that a “third gender” identity could be accessible for this only children generation. But today, by contrary a sexist discourse reemerges, especially in books for young parents explaining them how to raise specifically a girl or a boy. In this paper I would question this quick and paradoxical evolution.


e
Online user: 1 RSS Feed