9-11 Sep 2015 Paris (France)
Politiques sociales pour les femmes immigrés par mariage en réponse à la crise de la reproduction en Corée du Sud / Social policies for married immigrant women in response to a crisis of reproduction in Korea
Yejin Kong  1@  
1 : École des hautes études en sciences sociales  (EHESS)  -  Website
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), École des Hautes Études en Sciences Sociales [EHESS]
54, boulevard Raspail 75006 Paris -  France

Cet article a pour objet les actions sociales publiques menées auprès des femmes immigrées par mariage international avec les hommes coréens, en vue de comprendre la manière dont l'État social sud-coréen répond aux problèmes sociaux liés à la reproduction. C'est depuis 2005, le moment où le taux de natalité du pays est tombé au plus bas d'histoire (1.09, cf. 1.19 en 2013), que le mariage international entre hommes coréens et femmes des pays de l'Asie du Sud a été grandement promu par l'État vu qu'il le considère comme un moyen efficace pour créer de nouvelles familles et augmenter le nombre de sa population. 

La première partie de cet article constituera l'analyse sur la direction générale des politiques sociales en faveur des femmes immigrées par mariage. Pour approfondir cette analyse, nous prendrons ensuite comme cas concret des actions réalisées par les « centre du soutien pour les familles multiculturelles », organismes publiques locaux chargés de la mise en œuvre de ces politiques. Ainsi, nous montrerons que l'État social sud-coréen a tendance d'imposer aux immigrées les normes familiales traditionnels basées sur le modèle de male breadwinner/female caregiver qui a joué un rôle imporant lors des croissances économiques d'auparavant du pays mais qui est considéré aujourd'hui non adapté pour les coréennes contemporaines. Enfin, nous pourrons identifier une différenciation entre actions publiques en fonction de différents groupes des femmes par l'État social face à la crise de la reproduction.

 

This paper seeks to understand the way in which the welfare State of South Korea respond to reproduction problems of the Korean society by studying public actions realised for immigrant women who married Korean men. Since 2005, when the birth rate marked the lowest point in history (1.09, cf. 1.19 en 2013), international marriage between Korean men and foreign women from South Asia has been largely promoted by the State given that it considers international marriage as efficient solution to make new families and so as to increase its population.

Firstly, we will analyse the general direction and contents of social policies for immigrant women who married Korean men. To deepen this analyse, we will then take into account somes cases of public actions implemented by multicultural family support centers, which are local public organisms in the charge of realisation of the policies analysed above. We will argue in this way that the welfare State of South Korea tends to impose on immigrant women traditional norms of family based on the model of male breadwinner/female caregiver which served importantly economic development of the country during the past decades but which in no more today considered as appropriate for contemporary Korean women. Finally, we will find out there is a differentiation among public actions depending on different groups of women by the welfare State faced with reproduction problem.


e
Online user: 11 RSS Feed