9-11 Sep 2015 Paris (France)
Renforcement du système de protection sociale et mutations du marché du travail en Corée du Sud / Development of social security system and change of labor market in Korea
Sangbae Kim  1@  
1 : Université Paris I
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne

La protection sociale garantie par l'État social n'est pas seulement curative ou correctrice des problèmes sociaux mais préventive de ces risques sociaux. Il s'agit de trouver le bon équilibre entre prévention et correction. Les particularités du développement du système de protection sociale sud-coréen s'expliquent ainsi par le fait que celui-ci est une réaction à deux crises économiques, en 1997 et 2007. Il s'agissait de remédier à une aggravation des risques sociaux : taux de natalité bas (1.19 en 2013) ; taux élevé de pauvreté (16.5%) surtout pour les seniors (49%) en 2014; endettement des ménages (92.9% du PIB 2013, 164% du RDB 2014), etc.

Cet article cherche un lien entre l'augmentation des risques sociaux et le développement de l'État social dans les mutations intervenant dans le marché du travail. Il s'agit d'une libéralisation et d'une flexibilisation du marché du travail mises en œuvre dans le cadre d'une restructuration du système économique opérée pour faire face à la crise. Celles-ci sont permises en échange d'une protection sociale améliorée en quelque sorte. Autrement dit, le « filet social » accompagne une plus grande précarisation de l'emploi. L'article tire de sa description des causes du développement de l'État social sud-coréen cette hypothèse que le rôle de la protection sociale, généralement parlant, ne doit sans doute pas se limiter à traiter les problèmes sociaux mais doit chercher à les prévenir, ou au moins à en diminuer les risques. 

 

Social security, being one of the welfare state's roles, is not only curative but also preventive from social risks. It is a question of finding good balance between appeasement and prevention. But, the development of the South Korean social security system is explained by the first function which is a reaction to two economic crises, in 1997 and 2007. In other word, it was due to remedy a worsening of social risks: low birth rate (1.19 in 2013); high rate of poverty (16.5%) especially for the seniors (49%) in 2014; households' debt (92.9% of the GDP in 2013, 164% of the GDI in 2014), etc.

This paper seeks a link between the increase of social risks and the development of the welfare state in changes of the labor market. It is liberalization and flexibility of the labor market implemented in the context of a restructuring of the economic system carried out to face the crisis. These changes are permitted in exchange for improved social protection in some way. In other words, the social safety net came from greater job instability. The article draws the hypothesis that the role of social security system, generally speaking, should not be limited to alleviating social risks or latent pain but should seek to prevent risk or to improve social structure inducing that risks, from description about the causes of the development of South Korean welfare state.


e
Online user: 4 RSS Feed