9-11 Sep 2015 Paris (France)
Un père et un fils taiwanais auteurs de bandes dessinées / Speaking Dogs and Japanese Uniforms : Father and Son Taiwanese Strip Cartoon Artists
Paul Van Der Grijp  1@  
1 : Institut d'Asie Orientale  (IAO)  -  Website
ENS Lyon, Lyon 2
Ecole Normale Supérieure de Lyon 15 Parvis René Descartes, BP 7000 69342 Lyon Cedex -  France

Chiu Hsi-hsun, né à Kaohsiung en 1937, a fait carrière comme dessinateur de bandes dessinées – il en a fait une centaine pendant 20 ans. En 1979, quand il a publié une bande dessinée avec des chiens qui parlaient d'une façon ironique dans une revue de bandes dessinées dont il était le rédacteur en chef, la censure taiwanaise lui fit remarquer que les chiens ne peuvent pas parler. Il décida d'arrêter les bandes dessinées et de peindre à l'huile puis à l'asphalte. Pourtant, ses tableaux peints avec ce matériel original, l'asphalte, avec lequel il a beaucoup de succès au cours des nombreuses expositions, ont toujours les caractéristiques visuelles ou sont porteurs de critiques socio-politiques propres aux bandes dessinées. Son fils Chiu Ron-long est également devenu un professionnel de la BD, spécialisé dans les interactions souvent violentes entre aborigènes et Japonais pendant la période coloniale. Un film célèbre à Taiwan a été réalisé à partir d'une de ces bandes dessinées. Il est également un collectionneur avancé des artefacts (armes, uniformes, etc.) des aborigènes et des Japonais de l'époque, une collection qui est fonctionnelle dans la création et la précision ethnographique de ses BD. La contribution au colloque propose entretiens, observations (y compris participantes), images et analyses faites en 2014 dans les ateliers des deux artistes.

Chiu Hsi-hsun, b. 1937 in Kaohsiung, made a career as a strip cartoon draughtsman. In 1979, after his strip cartoon with dogs speaking ironically, published in the comic strip journal of which he was the editor-in-chief, the Taiwanese censorship commented that dogs cannot speak. Chiu Hsi-hsun decided to stop making strips. He started oil painting and, next, painting with asphalt. However, his paintings with this rather original kind of paint, asphalt, with which he has a lot of success during his many exhibitions, still show the visual characteristics as well as the socio-political criticism of strip cartoons. His son Chiu Ron-long also became a strip cartoon professional, the latter specializing in the often violent interactions between Taiwanese Aboriginals and Japanese during the colonial period (1895-1945). A recent fiction film, famous in Taiwan, was based on one of his strip cartoons. Chiu Ron-long also is an advanced collector of Aboriginal and Japanese artifacts from that period (arms, uniforms, etc.), a collection that is functional within the creation and ethnographic precision of his strips. The contribution to the workshop proposes interviews, observations (including participant ones), images and analyses, made in 2014 in the studios of these two artists.

 


e
Online user: 2 RSS Feed