9-11 Sep 2015 Paris (France)
Marché du travail et marché sexuel : discours parallèles de la misogynie Labour market and sex market parallel discourses of misogyny
Christine Levy  1@  
1 : Université Bordeaux Montaigne  (UBM)
MNESER
Domaine universitaire PESSAC 33600 -  France

Après une définition de la misogynie et de ses traductions possibles en japonais dont l'intérêt est d'expliciter son contenu asymétrique, nous examinerons, à travers le cas de l'affaire connue sous le nom de Tôden ôeru jiken, les mécanismes de sa reproduction. Cette affaire nous permet d'explorer les mécanismes de reproduction de la misogynie dans les processus de socialisation à l'école et dans les entreprises. Nous examinerons en quoi ces institutions distillent l'idée d'une nature et d'une place spécifiques à la femme qui l'infériorisent socialement, et plus spécifiquement de nos jours à travers l'idée que la valeur sociale et la valeur sexuelle d'une femme s'excluent l'une l'autre : la réussite professionnelle serait à payer au prix fort, par l'exclusion du marché matrimonial ou des relations amoureuses. Cette vision se traduit, dans le cas de l'affaire mentionnée par deux types de réactions qui semblent opposées entre celle des hommes d'un côté et celle des femmes de l'autre, notamment à propos de la prostitution, avec une propension à la condamnation morale, avec ou sans hypocrisie, chez les premiers, et une attitude compassionnelle chez les secondes. Nous soulèverons la question de savoir si l'une comme l'autre ne viennent pas conforter la hiérarchisation des rôles sexués.

 

After a definition of misogyny and its possible translations in Japanese which interest about is to explain its asymmetrical content, we will examine through the affair known as Toden oeru jiken, the mechanisms of its reproduction. This case gives us the opportunity to explore the reproductive mechanisms of misogyny through the socialization process in schools and in companies. We will examine how these institutions disclose the idea of a specific nature and place for women supposed to be socially inferiors, specifically in contemporary Japan through the idea that the social value and sexual value of a woman exclude each other: professional success would have to be paid at the full price, by the exclusion of the marriage market or romantic relationships. This vision is reflected in the case of the affair mentioned above by two types of reactions that seem opposed between that of the men on one side and women on the other, especially about prostitution, with a propensity for moral condemnation, with or without hypocrisy, for the first, and a compassionate attitude for the seconds. We will raise the question whether one like the other does not come to consolidate the hierarchy of gender roles.

 


e
Online user: 1 RSS Feed