9-11 Sep 2015 Paris (France)
Pourquoi quitte-t-on le village ? Une approche de la migration vers les villes au Bangladesh dans un contexte de stress environnemental. Why do people leave villages? An approach of Bangladeshi rural-urban migration in a context of increasing environmental stress.
Marie Percot  1@  
1 : Laboratoire d'anthropologie urbaine/Equipe IIAC  (LAU-IIAC)  -  Website
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), CNRS : UMR8177, École des Hautes Études en Sciences Sociales [EHESS]
27, Rue Paul Bert 94204 Ivry sur Seine CEDEX -  France

Le Bangladesh a toujours été sujet à des désastres environnementaux (cyclones, inondations, tsunamis...) et ses habitants ont jusqu'à présent plus ou moins réussi à y faire face sans pour autant quitter leurs villages. Jusqu'à son indépendance, en 1971, près de 90% de la population vivait encore à la campagne. Mais aujourd'hui, dans un contexte de stress environnemental accru et confrontés aux menaces déjà réelles du changement climatique, de plus en plus de gens quittent leur village à la recherche d'emploi dans les villes ; la très grande majorité d'entre eux atterrissent dans des bidonvilles qui sont estimés comme étant parmi les pires au monde.

Cette présentation, basée sur une recherche menée sur les lieux de migration comme dans les villages d'origine, se propose d'abord de décrire les situations concrètes auxquelles ces migrants sont confrontés, ainsi qu'à éclairer les processus qui entraînent ces migrations. On cherchera, en particulier, à montrer comment facteurs économiques et facteurs environnementaux sont intimement mêlés. On abordera enfin la question des politiques (ou du manque de politiques) concernant ces migrants, que ce soit avant ou suivant leur installation en milieu urbain.

Bangladesh has always been an environmental disaster prone country with regular cyclones, flood, tsunamis, etc. Until now, its inhabitants were more or less able to cope with such disasters without leaving their villages. Until its independence, in 1971, nearly 90% of its population still used to live in the countryside. But today, in a context of increasing environmental stress and being confronted to the actual threat of climate change, more and more people leave their village in search of job opportunities in the cities. The vast majority of them end up in urban slums which are estimated to be among the worst in the world.

This presentation, based on a fieldwork carried on in the migration places as well as in the villages of origin, firstly aims at describing the actual situations these migrants are living, but also at highlighting the migration processes. It will try to show, in particular, how economic and environmental factors are closely linked. At last, we will approach the issue of policies (or lack of policy) regarding these migrants, be it before or after their settling in urban areas.

 


e
Online user: 3 RSS Feed