9-11 Sep 2015 Paris (France)
Entre adhésion et contestation: ambivalence de l'identification au nouvel État dans le monde intellectuel (années 1950)
Christine Vidal  1@  
1 : Université de Lille 3  -  Website
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Cette communication s'intéresse aux mécanismes et niveaux d'adhésion au nouvel État socialiste ainsi qu'à sa critique. Elle vise, à partir de plusieurs exemples, à mieux comprendre comment les transformations engagées après 1949 furent perçues et vécues dans les milieux académiques, littéraires et de l'édition par ceux-là mêmes qui furent sollicités pour les mettre en œuvre. Afin de saisir les processus d'adhésion au nouvel État ainsi que les points de désaccord voire de contestation des politiques engagées, l'analyse se concentrera sur certaines formes de mobilisation et certaines réformes, sur leur légitimation par les autorités, ainsi que sur leurs perceptions et les réactions qu'elles suscitèrent. Chemin faisant, seront soulignées les modalités de l'appropriation de certaines normes et valeurs promues par les autorités et sur les effets, parfois inattendus, de leur intériorisation sur la construction des subjectivités telle qu'elle apparaît notamment dans les écrits privés. Outre la diversité des positionnements et des représentations des individus étudiés, seront mis en exergue les principes de légitimité invoqués de part et d'autre, les malentendus, les contradictions et, finalement, le caractère fragile, aléatoire et pour tout dire ambigu de l'identification au nouvel État.

Between Support and Dissent: Ambivalence of the Identification to the New State among the Intellectual Strata (1950s)

This paper examines the mechanisms and levels of support to the new socialist state and the criticisms it aroused. It seeks, through several examples, to better understand how the members of the academic, literary and editing circles experienced the transformations in which they were precisely expected to be involved. In order to grasp the identification processes to the new state as well as the disagreements and points of contention that the policies implemented aroused, the analysis will concentrate on the forms of mobilization employed, the reforms implemented and their legitimization, as well as their perceptions and the reactions they sparked off. By doing so, it will underline the ways in which the new norms and values promoted by the authorities were appropriated and the (sometimes unexpected) impacts of their internalization on the construction of the subjectivities as shown in private writings. Beyond the diversity of the positionings and representations of these people, the paper will thus underscore the legitimacy principles put forward on either side, the misunderstandings, the contradictions and finally the rather fragile, uncertain and ambiguous nature of the identification to the new state.


e
Online user: 3 RSS Feed