9-11 Sep 2015 Paris (France)
Au Pakistan, l'époux idéal est-il le fruit d'un mariage arrangé ou d'un mariage d'amour ? In Pakistan, is the perfect husband emerging from an arranged marriage or a love marriage?
Delphine Ortis  1@  
1 : EHESS  (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales)
ceias

Si nombre de faits divers peuvent laisser penser, vu d'ici, que faire un mariage librement choisi est le rêve de la nouvelle génération en Asie du Sud, la réalité des pratiques offre un regard plus nuancé sur ses aspirations et révèle les enjeux que constituent encore le fait de se marier dans cette région du monde, où le célibat demeure l'apanage des renonçants. Dans cette communication, nous nous attachons à cerner ce que recouvrent les notions vernaculaires de 'mariage arrangé' (te śudā śādī) et de 'mariage d'amour' (pasandī śādī), à définir le sentiment amoureux et la place qui lui est accordé dans la relation maritale, et enfin à établir les qualités d'un époux idéal. Pour ce faire, nous nous appuyons sur les faits et les dires de femmes pakistanaises (mariées et mères ou encore célibataires) vivants dans un quartier très populaire de Lahore (Thokar Niaz Baig - Province du Panjab). Afin de donner un éclairage plus global sur ces questions de choix du conjoint et d'amour, ces données ethnographiques sont comparées aux idées véhiculées dans les 'séries télévisées' (drāmā) pakistanaises que suivent nos interlocutrices et dans lesquelles la trame de l'histoire tourne autour des tourments engendrés par le mariage dans les classes moyenne et supérieure de la société pakistanaise.

A number of various elements suggests, as perceived from the West, that getting married out of a free choice marriage constitutes the dream of the South Asian new generation. But practices offer a more nuanced glance on their aspirations and reveal the issues that getting married conceal in this region of the world where celibacy remains the privilege of the ascetics. In this presentation, we endeavor to outline what the vernacular notions of 'arranged marriage' (te śudā śādī) and 'love marriage' (pasandī śādī) actually cover, to define the feeling of love and its role in the marital relationship, and to establish the qualities of a perfect husband. To do so, we draw on the statements and actions of Pakistani women (wives and mothers or still single) settled in a very popular area of Lahore (Thokar Niaz Baig - Province of Panjab). Meanwhile, in order to shed light on the issues of spouse choice and love feeling, we analyze these ethnographical data through the prism of the set of ideas conveyed in the Pakistani 'television series' (drāmā) that our interlocutors watch, and which main storyline focuses on troubles engendered by marriage, this time amongst the upper and middle classes of Pakistani society.


e
Online user: 1 RSS Feed