9-11 Sep 2015 Paris (France)
Description de l'atelier / Panel description
Brice Fossard  1@  , Laurent Charroud  2@  , Chiara Chiapponi  1@  , Laure Monin-Cournil  3@  , Jae Yeong Han  4@  , Bassam Tayara  5@  , Amélie Robert  6@  , Jean-Louis Yengué  6@  
1 : Paris 1 Panthéon Sorbonne  (CHAC)  -  Website
chac irice
11 rue du 6 juin -  France
2 : Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3  -  Website
Université Michel de Montaigne - Bordeaux III
Domaine universitaire - 33607 Pessac cedex -  France
3 : Paris 1 Panthéon Sorbonne  (CHAC)  -  Website
chac irice
4 : Centre d'histoire de l'Asie contemporaine  (CHAC)  -  Website
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
1 rue Victor Cousin 75005 Paris -  France
5 : Institut National des Langues et Civilisations Orientales  (INALCO)  -  Website
INALCO
2 rue de Lille 75007 Paris -  France
6 : Cités, Territoires, Environnement et Sociétés  (CITERES)  -  Website
CNRS : UMR7324, Université François Rabelais - Tours
33 allée Ferdinand de Lesseps BP 60449 37204 Tours cedex 3 -  France

La construction d'un espace national s'effectue aux 19e et 20e siècles en Asie et Océanie. En Australie, ancienne colonie britannique, la population se créa une identité nationale en partie autour d'une menace extérieure, en l'occurrence, une possible invasion du Japon. Ceci se fit relativement vite alors qu'au Vietnam, l'édification du sentiment national fut l'aboutissement d'un long travail dans un contexte belliqueux. Cette identité Vietnamienne aurait préexisté à la conquête française selon certains historiens car le Vietnam était indépendant dès 1802. Mais la domination coloniale détruit cet Etat et ses élites. Vingt ans plus tard, les nouvelles élites du Vietnam sortent des écoles coloniales et pouvant voyager à l'étranger, ont la capacité de comparer plusieurs modèles politiques, français, japonais ou soviétiques, pour construire leur propre identité. Au même moment la métropole leur demande deux fois en vingt ans de défendre leur « Mère Patrie » alors qu'ils ne peuvent même pas bénéficier du droit de vote comme les citoyens français. De plus, l'Indochine est occupée par le Japon entre 1940 et 1945 alors qu'il édifie sa Sphère de Coprospérité en Asie. Dans les années 1920-1945, le Japon était donc à la fois un modèle pour quelques étudiants en Asie et une menace pour les élites australiennes. Mais en 1945 le Japon est une Nation vaincue, obligée à réfléchir sur la définition de son identité et sur une nouvelle relation avec les pays de la région. Un nouveau contrat fut alors défini autour des valeurs de paix, de solidarité et de coopération régionale.

Il y a donc peu de pays en Asie qui ont été créés sans menace militaire ou colonisation. Nous souhaiterions compléter les travaux historiques en nous focalisant sur les aspects politiques et culturels tels que les mentalités, les études ou les loisirs des élites afin de mieux comprendre les relations complexes entre Guerre et Nation dans cette aire géographique.

 

The making of a national space was a process ongoing in Asia and Oceania during the 19th and the 20th centuries. In Australia, a former British colony, people developed a national consciousness in part because of one imminent threat of Japanese invasion. This new identity in Australia was built very quickly. It was quite different in Indochina where the crystallization of a Vietnamese national idea was a long process. Some Historians argue that a national identity existed before the French colonization because Vietnam succeeded in defeating China to create one independent state in 1802. But the French domination destroyed this state and its elite in the same time. One generation later, the new elites were educated by colonial schools; thanks to many travels abroad, they were quite able to borrow some political ideas from Japan, France or USSR to create their own identity. At the same time, the French “métropole” called them twice to defend the “Mère Patrie” in Europe whereas the Vietnamese people couldn't vote as the French citizens. Moreover Indochina was occupied from 1940 to 1945 by Japanese troops who were fighting to create the Greater Asia Co- Prosperity Sphere. As mentioned above, Japan was both a model for some Vietnamese students and the most aggressive country according to Australian elites. However after World War II Japan became a defeated country in need to build a new identity as well as a new relationship with the whole region. A new settlement has thus been made around values like peace, solidarity and regional cooperation.

In Asia few countries were created without threaten or invasion. But the previous studies have forgotten to use some cultural aspects to define the complex linkages between War and Nation. So we would like to complete it by adding information about mentalities, elites, schooling and leisure.

 



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed