9-11 Sep 2015 Paris (France)
Description de l'atelier / Panel description
Maxime Boutry  1@  , Frédéric Bourdier  2@  , Jacques Ivanoff  3@  , Richard Pottier  4@  
1 : Centre Asie du Sud-Est  (CASE)  -  Website
CNRS : UMR8170, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
54 Bvd Raspail 75006 PARIS -  France
2 : Institut de Recherche pour le Développement  (IRD)  -  Website
Institut de Recherche pour le Développement, Université Paris-Sorbonne - Paris IV
Adresse du siège - Le Sextant 44, bd de Dunkerque, CS 90009 13572 Marseille cedex 02 -  France
3 : Eco-Anthropologie et Ethnobiologie  (EAE)  -  Website
CNRS : UMR7206, Université Paris VII - Paris Diderot
Dpt Hommes Natures Sociétés 57 rue Cuvier 75231 PARIS CEDEX 05 -  France
4 : Faculté des Sciences humaines et sociales - Sorbonne  -  Website
Université Paris V - Paris Descartes
45 rue des Saints-Pères - Bâtiment Jacob 75270 PARIS cedex 06 -  France

En 2009, la notion de « Zomia » est devenue le sujet de nombreuses conférences et publications. Dans le feu des critiques et débats qu'a suscité l'ouvrage de Scott, The Art of Not Being Governed, un dialogue entre historiens et anthropologues s'est institué, permettant de révéler les constructions identitaires nationales à travers la voix des populations du « dehors ». Les « interstices » sont devenus une méthode scientifique pour éclairer les relations entre les « centres » et leurs « franges ». En « dé-territorialisant » le concept de Zomia afin de se concentrer sur les Zomiens de l'Intérieur – migrants rejetés et dispersés, résistants modernes vivant à l'intérieur des frontières ethno-nationales – From Padi States to Commercial States prouve l'utilité conceptuelle de l'essai de Scott. Le changement est la condition de la permanence. Même si les Zomiens n'existent pas réellement – ou ont d'autres objectifs que de rejeter l'Etat – il est évident que, étant en dehors des circuits étatiques, ils sont devenus de nouveaux sujets anthropologiques, mettant en œuvre de nouvelles dynamiques ethniques et stratégies.

In 2009, the notion of ‘Zomia' became a new topic in conferences and pub- lications. Amidst the criticism and debates it created, Scott's The Art of Not Being Governed elicited a dialogue between historians and anthropologists. It allows to reveal the construction of national identity by listening to the people living ‘outside'. The ‘interstices' became a scientific method to enlighten the relationships between ‘centers' and ‘fringes'. By ‘de-territorializing' the concept of Zomia to focus on Inner Zomians – cast-out and widely dispersed migrants, modern resisters residing within ethno-national borders – From Padi States to Commercial States proves the conceptual utility of Scott's essay. Change is the condition of permanence. Even if Zomians do not really exist – or have objectives other than rejecting the state – it is obvious that, being outside the state's channels, they have become new anthropological subjects, new ethnicities with new strategies.



  • Poster
e
Online user: 1 RSS Feed