9-11 Sep 2015 Paris (France)
“Non civilisés hier et aujourd'hui”: instrumentalisation de l'histoire et anti-coréanisme dans le magazine japonais Sapio ENGLISH: “Uncivilized then and now”: History Politics and anti-Koreanism in the Japanese journal Sapio
Torsten Weber  1@  
1 : German Institute for Japanese Studies DIJ Tokyo  (DIJ)  -  Website

L'instrumentalisation de l'histoire à des fins politiques est de plus en plus répandue en Asie orientale. Pareillement à la Chine, la Corée du Sud exerce des pressions internes et externes croissantes afin de faire accepter un récit nationaliste du passé impérialiste japonais (“femmes de réconfort”, An Jung-geun, Nanking, etc.). Parallèlement, le gouvernement japonais, soutenu par un certain nombre de personnalités nommées par le premier ministre Abe, a exprimé à plusieurs reprises une vision historique en contradiction avec le consensus de base de la recherche historique. Bien que suscitant régulièrement de vives réactions en Chine et en Corée, ces déclarations publiques font rarement l'objet de débats au Japon même. Une des raisons de cette apathie se trouve sans doute dans l'existence d'un narratif révisionniste et anti-asiatique au sein du discours public japonais. Cette présentation utilise le magazine mensuel de grande diffusion Sapio pour examiner la manière dont les références à l'histoire des relations nippo-coréennes sont instrumentalisées dans le but de réhabiliter le passé impérialiste japonais et de stigmatiser une Corée décrite comme immuablement retardée et “non civilisée”. Mon objectif est d'analyser les modes d'instrumentalisation de l'histoire utilisés par Sapio et leur signification dans la perception mutuelle des sociétés contemporaines.

ENGLISH

History politics, i.e. the instrumentalisation of history for political purposes, is on the rise in East Asia. Similar to China, South Korea has increasingly been lobbying audiences at home and abroad to push for a global adoption of a dominant nationalist understanding of Japan`s imperial past (comfort women, An Jung-geun, Nanking etc). At the same time, the Japanese government and other people installed by Prime Minister Abe into high public offices have repeatedly revealed a historical consciousness that contradicts the basic consensus in historical research. Although their public statements regularly prompt protests from China and Korea, they only rarely cause wider discussions in Japan. One reason for this domestic apathy seems to be the existence of well-established revisionist and anti-Asian historical narratives in Japanese public discourse. Against this background, my paper uses the widely-read Japanese monthly journal Sapio to examine how references to Korean-Japanese history are instrumentalized to simultaneously whitewash Japan`s imperialist past and to stigmatize Korea as an unchangingly backward and “uncivilized” country in the present. The goals of my presentation therefore are to analyse general patterns of history politics used by Sapio and to discuss the significance of history politics for mutual perceptions in today`s societies.


e
Online user: 2 RSS Feed